A la rencontre de mon intuition

Au commencement… Il était une fois une simple publication sur ma page Facebook pour parler (rapidement) des jeux d’oracle. Je venais d’en recevoir deux nouveaux et je souhaitais partager ça avec vous ! Alors j’ai commencé à rédiger cette courte publication… Mais au fur et à mesure de son écriture, je me suis rendue compte que j’avais pas mal de choses à raconter. Et cette publication Facebook s’est petit à petit transformée en un article pour mon blog… Le voici.

Plonger en soi, c’est – entre autres – aller à la rencontre de son intuition.

L’intuition, pour moi, c’est cette voix intérieure qui sait déjà, avant que j’en ai conscience, avant que je ne réfléchisse. Cette voix intérieure qui connaît ma vérité intérieure. Cette voix intérieure qui sait ce qui est juste pour moi (et non celle qui a peur et qui pense me protéger).

Mon intuition, c’est ma boussole intérieure, mon guide authentique.

Depuis quelques mois, j’essaie de travailler plus en conscience la connexion à mon intuition. En commençant par écouter plus mes ressentis corporels : un élan du coeur, un pincement au niveau du plexus solaire, une petite boule dans le ventre, etc. Ces ressentis ne délivrent pas systématiquement un message de mon intuition. Mais j’essaie en tout cas d’aller voir ce qu’il se passe dans mon corps pour comprendre si c’est mon intuition qui me parle, ou si ma peur ou une croyance a pris le dessus.

Pour m’aider dans ce travail sur mon intuition, je me suis également inscrite à l’atelier Murmure proposé par Morgane Sifantus. Toutes les semaines, Morgane partage son propre cheminement de connexion à son intuition, nous invite à y réfléchir à notre tour, nous propose des exercices, etc. C’est d’ailleurs ce premier mois d’atelier qui me permet, aujourd’hui, de trouver les mots pour parler d’intuition – de mon intuition. (Merci Morgane !)

Et, récemment, j’ai découvert les jeux d’oracle, qui se révèlent un excellent outil pour me connecter mon intuition ! Les jeux d’oracle ne permettent pas de deviner, de connaître l’avenir. Ils agissent comme une antenne (au même titre qu’un pendule, par exemple) : en tirant des cartes, se matérialisent mes guides intérieurs, les réponses intérieures aux questions que je me pose. Ces réponses ne sont pas littérales, mais une couleur, une nuance, un chemin à explorer. Chaque jeu est différent, mais ils comportent tous une illustration et un mot, une expression ou une phrase. Certains jeux sont accompagnés d’un livret comportant des explications pour chacune des cartes. Il ne s’agit pas de prendre tous ces messages visuels et écrits au pied de la lettre, mais de s’en laisser imprégner et de voir comment cela résonne en soi, pour soi. Une même carte ne signifiera pas la même chose pour deux personnes différentes, voire pour une même personne à deux moments différents de sa vie.

J’ai commencé ma découverte des jeux d’oracle avec Inner Compass, un jeu conçu par Neel van Lierop. Découvert dans un numéro du magazine Happinez, j’ai eu immédiatement un coup de coeur pour ses illustrations et sa simplicité, à la fois, graphique et d’utilisation. Je me le suis offert il y a quelques semaines. Depuis, je l’utilise quotidiennement (ou presque) pour savoir quelle sera la teneur de ma journée (ou des jours à venir).

Inner Compass

Comment cela m’aide-t-il dans mon travail de connexion à mon intuition ? Je fais le tirage le matin en général. Je m’imprègne de la carte, de son illustration, du mot qui m’est donné et, surtout, du texte qui y est associé. Je le laisse infuser. Puis, en fin de journée, ou quelques jours plus tard, je reviens dessus pour voir comment la résonance du message délivré s’est matérialisée pour moi, en moi. Ainsi, j’observe la justesse de cette résonance et petit à petit, j’apprivoise plus finement les messages délivrés, c’est-à-dire moins littéralement, plus dans l’écho que cela a en moi.

Et aujourd’hui, j’ai reçu deux nouveaux jeux d’oracle !

Tout d’abord, L’Univers veille sur vous de Gabrielle Bernstein : comme pour Inner Compass, j’ai eu un coup de coeur pour les illustrations de Micaela Ezra. Et son utilisation est ultra simple : je me pose intérieurement une question (ouverte), je tire une (ou plusieurs) carte(s) et je lis le message délivré sur la carte même (pas de livret d’accompagnement pour ce jeu).

L’Univers veille sur vous

Le deuxième jeu, c’est Les Cartes Lumière de Lise Bartoli, illustré par Lucie Yonnet. Ce jeu, je le connaissais déjà : on avait déjà réalisé des tirages pour moi. Maintenant, c’est à mon tour de l’utiliser pour moi-même ! Ici, soit je fonctionne comme avec mes deux autres jeux en tirant une (ou plusieurs) carte(s) parmi les 60 que compte le jeu. Soit je réalise un tirage en 5 phases, dit tirage Transformation, qui permet un travail plus en profondeur. Je choisis alors une carte dans chaque catégorie : Ombre (ma part d’ombre), Emotion (le sentiment resté dans l’ombre), Lumière (le guide prêt à m’éclairer), Ressource (cette faculté mise de côté), Transformation (la métamorphose à venir).

Les Cartes Lumière

Me voilà donc l’heureuse propriétaire de trois beaux jeux d’oracle ! J’en suis au tout début, je les découvre, nous nous apprivoisons. Je compte les utiliser régulièrement pour renforcer ma connexion à mon intuition. Et qui sait ? Peut-être qu’un jour je serai à même de vous tirer, à vous, les cartes…

Savoir écouter est un art.
Epictète

Pour en savoir plus :

Un commentaire sur “A la rencontre de mon intuition

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :